La vie au grand air au Panama!

L’image du Panama est souvent associée à celle de sa capitale, Panama City, ville verticale, tout en gratte-ciel et gigantesques panneaux publicitaires ! Or, pays de mer, de montagnes, de plaines et de mangroves, le Panama offre une incroyable diversité de biotopes, habitats variés pour des multiples espèces. Et oui, contrairement aux apparences le Panama est un paradis pour biologistes ! Alors n’attends pas, arme-toi de bonnes chaussures et de jumelles et pars à la découverte de ce trésors ! On compte sur toi pour le laisser au moins aussi beau que tu vas le trouver …

Une nature époustouflante !

Véritable pont biologique entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, le Panama présente une concentration d’espèces animales et végétales parmi les plus riches au monde, avec un niveau d’endémisme exceptionnel dans certaines régions. D’ailleurs, bien que l’on entende plus parler de la biodiversité de son voisin le Costa Rica, il faut savoir que celle du Panama est encore plus élevée ! On n’y compte pas moins de 11 000 plantes, 976 espèces d’oiseaux, 250 de mammifères, 76 de coraux et 1 307 de poissons dont 56 d’eaux douce dont 25% sont endémiques.

La forêt Panaméenne recouvre plus 3 millions d’hectares, soit environ 43% la superficie du pays, et a la particularité d’être restée intacte sur la majeure partie de son territoire offrant une des superficies de forêt originelle les plus importantes d’Amérique centrale. L’absence de cyclones dévastateurs expliquerait en partie cette conservation.

Un patrimoine classé

Afin de protéger ces trésors, près de 35% de la superficie totale du Panama a été déclaré zone protégée à travers une quinzaine de parcs nationaux et près de 30 zones bénéficiant d’un statut de protection spécial. L’un d’eux, le Parc du Darien s’étend sur 500 000 ha et est inscrit depuis 1981 au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Avec ses marécages côtiers, ses montagnes et sa dense forêt tropicale humide, il est considéré par les scientifiques comme le parc national le plus diversifié des tropiques. De plus, ses 2 440 espèces animales et végétales répertoriées jusqu’à présent en font un des parcs les plus riches de toute l’Amérique centrale. On y dénombre jusqu’à 10 types de végétation différents et pas moins de 23 espèces animales endémiques, dont 5 espèces de félins.

D’autres sites panaméens bénéficient d’une inscription au patrimoine mondiale de l’Unesco, il s’agit des réserves de la cordillère de Talamanca dans le parc National La Amistad, ainsi que du parc national de Coiba et de sa zonemaritime ! Deux autres trésors à découvrir !