Le monde rural au Costa Rica

Le Costa Rica a connu un fort exode rural au cours du XXème siècle et la population vivant dans les campagnes est passée de 66% en 1960 à 22% en 2016. Toutefois l’activité y est encore très importante et le secteur agricole est le deuxième secteur économique du pays après le tourisme. Les types d’agriculture, très différenciés en fonction des zones, ont façonné les paysages enchanteurs de ce petit pays. Quoi de mieux pour connaitre le cœur d’un pays que de partir à l’assaut de ses campagnes ?

Quelques aspects de l'agriculture Tica

En dehors du tourisme, le Costa Rica est un pays profondément agricole. Le climat plus frais de la Vallée Centrale en fait un lieu privilégié pour le maraîchage et la production de fleurs mais aussi pour celle du café. Sur les côtes Caraïbes et Pacifique Sud, bananes, cacao, cannes à sucre, ananas, et palmiers à huile sont exploités sur de très grandes exploitations principalement à destination de l’export. Dans le Guanacaste tu trouveras de grandes rizières et des sabaneros, véritables cowboys costariciens, qui, équipés de leurs chapeaux, bottes, machettes, et lassos pratiquent l’élevage extensif de vaches ou de zébus.

Le café  

Il est à noter, que la production de café au Costa Rica est 100% Arabica et ce par obligation gouvernementale ! En effet le pays a misé sur la qualité, stratégie payante puisque le café costaricien est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs du monde (notamment son fameux Tarrazú). Le climat de la Vallée Centrale ainsi que la richesse de ses sols volcaniques, en font une zone particulièrement propice à la culture du café. En effet, c’est ici que l’on trouve les rendements les plus élevés au monde avec une production avoisinant les 900 kg par hectare ! Longtemps première ressource économique du pays, le café occupe aujourd’hui la 4ème place après le tourisme, la banane et l’ananas !