Nicaragua, Diacachimba !

Cela fait à peine dix ans que le Nicaragua, plus grand pays d’Amérique Centrale, s’est ouvert aux voyageurs. Entre nature sauvage et riche passé culturel, l’authenticité n’est pas à recréer, elle est ici de mise ! L’accueil chaleureux et l’incroyable hospitalité des Nicaraguayens en font un pays où l’on se sent bien, d’ailleurs contrairement à certaines idées reçues, c’est l’un des pays les plus sûrs d’Amérique Centrale !

smiley fb

Infos sur le Nicaragua

... en vrac certes, mais captivantes !

UN PEUPLE JEUNE ET METISSÉ

La population Nicaraguayenne compte 6.3 millions d’habitants dont 53% ont moins de 24 ans et 40% vivent dans les campagnes ! En plus d’être jeune et encore rural, c’est un peuple profondément métissé : on estime à 69% le ratio de métis amérindien/blanc dans le pays. Pour le reste, 17 % sont dits « blancs », 9% sont d’origine africaine et 5% sont amérindiens, descendants des peuples autochtones du pays.

C’est sur la côte Caraïbes que les différences ethniques sont les plus fortes : les communautés Sumus (ou Mayangnas), Misquitos et Garífunas ont maintenu leur culture et leur langue et se sont organisées en régions autonomes pour défendre leur droit. De plus les populations noires de cette côte parlent plus communément l’anglais créole que l’espagnol.

LE PLUS GRAND PAYS D’AMÉRIQUE CENTRALE

Ses 129 494 km2 font du Nicaragua le plus grand pays d’Amérique Centrale devant le Honduras et le Guatemala ! Comment? Et le Mexique dans tout ça? Effectivement, avec environ 2 millions de km2 le Mexique est bien plus grand que le Nicaragua… Mais alors quoi ?  Et bien voilà, il n’appartient pas à l’Amérique Centrale mais à l’Amérique du Nord !

LE PLUS GRAND LAC D’EAU DOUCE D’AMÉRIQUE CENTRALE

Le lac Nicaragua, ou Lago Cocibolca (« lieu du grand serpent » en nahuatl), d’une superficie de 8 264 km2 est le plus grand lac d’eau douce d’Amérique Centrale et le deuxième plus grand d’Amérique Latine après le lac Titicaca au Pérou. En plus de ses dimensions et de sa beauté, le lac est connu pour héberger des requins bouledogues ! ??!!!!...Et oui, animaux marins ils sont toutefois capables de s’adapter à des conditions hypo-salines ! D’où sortent-ils ? Le lac Cocibolca est relié à la Mer des Caraïbes par le río San Juan. C’est ainsi que, périodiquement, les requins remontent le cours du fleuve en sautant pour franchir les rapides, à la manière des saumons ! Malheureusement, une pollution croissante met en péril l’écosystème du lac, ainsi que la quarantaine d’espèces de poissons qu’il héberge.

NICARAGUA ET CONNEXION INTEROCÉANIQUE

En voilà un projet qui date et qui n’a pas fini de faire parler de lui ! C’est après la découverte des gisements d’or en Californie en 1848 que les grandes puissances commencent à s’intéresser au Nicaragua et à ses voies d’eau. En effet, à cette époque le seul moyen de rejoindre la côte ouest des EU était de passer par le Panama (traversée terrestre) ou par le Détroit de Magellan. Le río San Juan étant navigable sur toute sa longueur, on commence alors à envisager le percement d’un canal pour relier le Pacifique à la Mer des Caraïbes en passant par le lac Nicaragua. Mais le projet tombe à l’eau et c’est celui du canal de Panama qui l’emporte ! Depuis, l’idée d’un second canal interocéanique au Nicaragua refait périodiquement surface. Le dernier projet date de 2013 et est porté par un milliardaire chinois et son entreprise hongkongaise HK Nicaragua Canal Development Investment. Il est évalué à 50 milliards de dollars et consiste en un canal trois fois plus long (278 kilomètres) et deux fois plus profond (27 à 30 mètres) que celui de Panama ! En 2014 des premiers travaux sont lancés et depuis plus rien ! Intox ou véritable projet ? Affaire à suivre…

UNE FORTE ACTIVITÉ GÉOLOGIQUE

Le Nicaragua est situé dans une zone de rencontre de plusieurs plaques tectoniques, chacune exerçant des pressions différentes (zone de subduction, dorsale, plaques transformantes)… rien d’étonnant donc à ce que la sismicité y soit importante. De plus, le pays étant sur le parcours de l'arc volcanique d'Amérique Centrale (maillon de la ceinture de feu du Pacifique et conséquence de la subduction de la plaque des Cocos sous la plaque Caraïbes ) on y retrouve de nombreux volcans, dont neuf sont actuellement actifs (leMassaya, le cerro Negro, le Telica, le Concepcion et le San Cristobal, las Pilas, le Momotombo, Nejapa-Miraflores) !

LE 4ème PAYS LE PLUS MENACÉ PAR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Nicaragua compte parmi les trois pays (avec les États-Unis et la Syrie) à ne pas avoir signé l'accord de Paris sur le climat en 2016 ! Mais pourquoi diantre ? Parce que le pays estime que l’accord n’est pas assez coercitif, voir trop complaisant avec les principaux pollueurs. Or pour le Nicaragua, la lutte contre le changement climatique est une question vitale. En effet, bien qu'il ne soit à l'origine que de 0,03 % des émissions de gaz à effet de serre, il serait selon le Global Climate Risk Index le quatrième pays au monde le plus menacé par le changement climatique derrière le Honduras, la Birmanie et Haïti.

En 10 ans (2007-2017), la proportion d’énergie renouvelable dans le mix énergétique nicaraguayen est passée de 25 % à 52 %. La principale source est la géothermie (grâce à l’activité volcanique), la deuxième est la biomasse (plus particulièrement la bagasse, résidu de transformation de la canne à sucre) puis viennent l’hydraulique et l’éolien en forte croissance ces dernières années. De plus, le Nicaragua serait le seul pays au monde où une brigade militaire est entièrement dédiée à la protection de l’environnement ! Alors oui, tout n’est pas vert, loin de là, mais une dynamique est lancée !

LA BOXE ET LE BASEBALL

Le foot, sport national du Nicaragua ? Que nenni ! il s’agit du baseball ! Le pays possède à la fois un championnat amateur au sein duquel s’affrontent 18 équipes et un championnat professionnel mettant en lice 4 équipes ! Le second sport le plus populaire est la boxe, discipline que pratiquait Alexis Argüello, le sportif le plus célèbre de l’histoire du pays ! Surnommé le “gentleman du ring” il fut champion de boxe dans trois catégories différentes entre 1974 et 1983 à la plus grande joie de ses compatriotes !

EMBLÈMES NATIONAUX

L’hymne national « Salve a ti » est le plus court d’Amérique centrale et serait également le seul à ne pas être inspiré de la Marseillaise et donc à ne pas faire l’apologie de la guerre… la musique est même adaptée d’un psaume liturgique !

Arbre national :

L’Arbousier 

Fleure nationale :

La fleur de frangipanier

Oiseau national :

Le Guardabarranco

QUE FAIRE AU NICARAGUA ?

Le Nicaragua est un paradis pour les amateurs de grands espaces et de nature sauvage ! Entre randos, détentes, observation de la faune et de la flore,… tu trouveras de quoi passer d’inoubliables vacances en compagnie des Nicaraguayens ! Bien que le pays soit encore peu développé touristiquement il fascine littéralement par ses grands espaces vierges et ses innombrables possibilités d’aventure !