Costa Rica, Pura Vida!

Le Costa Rica te fait rêver ? Il a de quoi ! Le pays de la Pura Vida, en plus d’être sûr et accueillant, se révèle être un véritable joyau de biodiversité. Tous les chemins de cette terre d’aventure mènent à un petit bout de paradis … d’autant plus si tu choisis de t’éloigner, ne serait-ce qu’un peu, des chemins les plus empruntés!

Toutes les activités au Costa Rica :

smiley fb

Infos sur le Costa Rica

... en vrac certes, mais captivantes !

DES TICOS ET DES TICAS

Les habitants du Costa Rica se nomment eux-mêmes les Ticos et les Ticas et c’est également sous ce nom qu’ils sont appelés par le reste des Latino-Américains. Ce surnom vient de leur tendance à utiliser les terminaisons tico/tica (et pas ito/ita) pour marquer le diminutif, forme qu’ils affectionnent tout particulièrement. Peut-être n’est-ce pas clair et n’as-tu rien compris alors voilà un exemple : pour dire « ceci est notre petit secret » tu pourrais dire « eso es nuestro pequeñito secreto », mais un Tico pourra te dire avec exagération « eso es nuestro chiquitico secretico ».

DES ORIGINES DIVERSES MAIS UN FAIBLE MÉTISSAGE

Le Costa Rica est le pays le moins métissé d’Amérique Centrale. En effet on estime à environ 5% le nombre de métis blancs/amérindiens et à plus de 80% le nombre de « blancs », majoritairement descendants des colons espagnols. Bien que ne représentant plus que 1 à 2% de la population costaricienne les peuples indigènes d’origine sont bel et bien présents et leurs traditions et cultures occupent une place importante dans l’artisanat et le folklore local. On distingue les communautés Boruca, Bribri, Cabécar, Chorotega, Huetar, Maleku, Ngöbe et Térraba. Le reste de la population est constitué essentiellement de noirs venus de la Jamaïque ainsi que de chinois, immigrés au moment de la construction du chemin de fer. La population totale, en croissance ces dernières années, compte 4.9 millions d’habitants.

UN PAYS NEUTRE

En 1949 le Costa Rica devient le premier, et l’un des rares, pays du monde à abolir son armée. C’est après les dommages causés par une guerre civile de deux mois que le leader politique de l’époque, José Figueres Ferrer, dit Don Pepe, décréta l’abolition de l’armée. Cette décision fut symbolisée par un coup de masse historique que ce dernier donna à l'un des murs de la caserne de Bellavista, alors fief de l’armée, en plein cœur de San José. Dans la foulée, la caserne fut cédée à l’université du Costa Rica qui décida de la convertir en musée national ! Les sommes ainsi économisées sont, depuis, investies dans l’éducation et la santé et il semblerait qu’en moins de 10 ans cette décision, pour le moins visionnaire, ait permis un décollage de l’espérance de vie, une chute du taux de mortalité liée aux maladies bénignes et un formidable bond de l’éducation ! Selon les chiffres de la Fondation Arias pour la paix et le progrès humain, la suppression de l’armée permettrait aujourd’hui de financer chaque année l’ensemble des universités publiques du pays et pas moins de trois hôpitaux. Pour infos, le taux d’alphabétisation actuel du Costa Rica est de 96 % …

«Certains pensent que nous sommes vulnérables parce que nous n’avons pas d’armée. C’est exactement le contraire. C’est parce que nous n’avons pas d’armée que nous sommes forts. »

Oscar Arias Sanchez, 1990, ancien président du Costa Rica

UN TRÉSOR DE BIODIVERSITÉ

Pourquoi parle-t-on tout le temps de la biodiversité du Costa Rica ? En effet ce pays, situé au cœur du couloir biologique entre l’Amérique du nord et l’Amérique du sud, baigné par deux océans et abritant une multitude de biotopes, a tout pour héberger une riche biodiversité mais ce n’est pas le premier, il ne serait même qu’en 25ème position. Alors quoi ? Ce qui en fait un cas particulier c’est sa taille ! En effet, avec ses 51 000 km2 le Costa Rica ne représente que 0.03% des terres émergées et pourtant on y retrouve 6% de la biodiversité mondiale ! Ces chiffres en font l’un des pays les plus riches au monde en termes de densité d’espèces par hectare. De plus on estime qu’1.3% des espèces présentes sont endémiques au Costa Rica, taux qui atteint même les 25% pour les amphibiens et les 14% pour les poissons d’eau douce.

TERRE DE VOLCANS

Le Costa Rica compte plus d’une centaine de volcans ! Ils appartiennent à l’arc volcanique d’Amérique Centrale, lui-même maillon de la ceinture de feu du Pacifique. Ils sont nés de la subduction de la plaque Coco sous celle des Caraïbes. Trois d'entre eux hébergent dans leur cratère un lac acide (le Rincón de la Vieja, le Poás, et l'Irazú) et six sont actifs : le Poas, l’Irazu, le Rincon de la Vieja, le Turrialba, le Tenorio et l’Arénal. Ce dernier, né il y a seulement 7 000 ans, fut en éruption de juillet 1968 à décembre 2010.

CHAMPION EN ÉNERGIES RENOUVELABLES

Même si tout n’est pas encore vert au Costa Rica (recyclage peu développé, course au plus gros 4x4,…) il faut toutefois noter, qu’en plus de ses parcs nationaux, le pays a massivement misé sur les énergies renouvelables ! L’hydraulique, la géothermie et l’éolien sont ses trois principales sources d’électricité. Le pays a même battu un record en fonctionnant 113 jours, de janvier à octobre 2017, sur un mix énergétique 100% renouvelable !

UN PAYS NON FUMEUR

Et oui le Tico n’est pas un grand fumeur et c’est le moins que l’on puisse dire! Tout d’abord il est très rare de voir un local la clope au bec et il est interdit de fumer dans tous les lieux publics, et ce, même au grand air ! Les rares fumeurs sont relayés au fin fond des parkings, voire en dehors de l’enceinte des bâtiments. Si tu comptais arrêter, voilà un bon moment pour commencer !

AU PAYS DE LA PURA VIDA

« Pura Vida ! » Ah ça, tu vas l’entendre ! Les Ticos l’utilisent à toutes les sauces. Signifiant littéralement « Pure Vie », cette expression aurait plus de 7 significations différentes et servirait notamment à dire bonjour ou au-revoir, remercier, qualifier ou montrer de l’admiration pour une situation, un objet ou une personne ! C’est aussi la réponse classique à « comment vas-tu ? ». Cette expression, aujourd’hui totalement assimilée aux costariciens, est portée comme un slogan, pour dépeindre leur art de vivre ! Mais d’où vient-elle ? Les chercheurs en linguistique estiment que cette phrase a fait son apparition au Costa Rica en 1956 après la sortie du film mexicain « ¡Pura Vida! » dans les salles de cinéma du pays. Ce serait tout particulièrement l’acteur, Antonio Espino y Mora, dit Clavillazo, qui en serait le l’auteur. Toutefois dans le film, celui-ci n’utiliserait « Pura Vida » que pour qualifier de « bien » ou « jolies » des personnes ou des choses ! Les autres significations ne seraient apparues qu’après, une fois l’expression adoptée par les Ticos. 

UN TICO DANS L’ESPACE

Franklin R. Chang-Diaz, né le 5 avril 1950, à San José est un physicien et astronaute costaricien. Avec ses sept missions à bord de la navette spatiale il partage avec l’américain Jerry L. Ross le record du plus grand nombre de vols spatiaux ! Il s’est également illustré pour ses travaux sur la propulsion plasma.

EMBLÈMES NATIONAUX

Le quetzal resplendissant, oiseau national du Costa Rica ?? non non que nenni, il s’agit du Yigüirro ou Merle Fauve, un petit oiseau sans grande allure mais dont le chant mélodieux annonce le retour de la pluie !

Arbre national :

Le Guanacaste

Fleure nationale :

Une orchidée, La Guaria Morada

Oiseau national :

Le Yigüïrro ou Merle Fauve

QUE FAIRE AU COSTA RICA ?

Le Costa Rica est un paradis pour les amateurs d’aventures tropicales et de sports en tout genre ! C’est également un lieu hautement privilégié pour l’observation de la faune ou de la flore ou pour des vacances reposantes en famille sur une plage paradisiaque.